Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 22:36

 

Les Quarante Saints Martyrs de Sébaste(320) ;Saint Paul Serge ,premier évêque de Narbonne

Gn: 42, 6 à 28-   Est: 13, 8 à 17-   Mt: 20, 17 à 28

Quinzième homélie  de Saint Macaire

 

    

38 – Si quelqu’un a dit : « cela me suffit », et : « je suis comblé», c’est un homme dans l’illusion et un menteur.

     Comme le corps du Seigneur, quand il fut allé sur la montagne, fut glorifié et transformé en gloire divine et en lumière infinie (cf. Mc.91sq), ainsi les corps des saints seront glorifiés et resplendiront. C’était alors la gloire intérieure du Christ qui avait recouvert tout son corps et l’avait fait briller; de même, au dernier jour, la vertu du Christ, que les saints possèdent au-dedans d’eux-mêmes, se répandra au dehors sur leurs corps. Ils participent déjà maintenant dans leur intellect à son être et à  sa nature. Il est écrit en effet : « Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés ont même origine » (Heb.2.11) ; et ceci : « la gloire que tu m’as donnée, je la leur ai donnée » (Jn.17.22)  Comme d’un seul feu sont allumées beaucoup de lampes, ainsi le corps des saints, étant membres du Christ, doivent devenir ce qu’est le Christ.

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40,  Bellefontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 11:07

 

Saint Eusèbe, évêque du Tricastin (600)

Gn: 43-   Jr: 17, 5 à 11-   Lc: 16, 19 à 31

    

     L'un des vieillards disait à propos du pauvre Lazare qu'on ne le voit pas accomplir une seule vertu, mais que nous trouvons seulement en lui qu'il ne murmura jamais contre le Seigneur sous prétexte qu'Il n'avait pas pitié de lui, mais qu'il supportait sa peine avec action de grâces; et que c'est pour cela que Dieu l'avait accueilli.

Apophtègme VII, 47

Dix-septième homélie de Saint Macaire

 

5 .    Mais tu me demandes : « que peut-il y avoir de commun entre la lumière et les ténèbres ? Comment le temple de Dieu peut-il voisiner avec les idoles ? (cf. 2Co6.14.16) Je te réponds par les mêmes paroles : « qu’y a-t-il de commun en effet entre la lumière et les ténèbres, et comment la lumière divine pourrait –elle être obscurcie et souillée ? Comment ce qui est immaculé et pur pourrait-il être pollué ? » Il est écrit en effet : « et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie » (Jn1.5) Il ne faut pas considérer les choses sous un seul aspect ni d’un seul point de vue. En effet, certains reposent tellement dans la grâce qu’ils deviennent plus puissants que le mal qui habite en eux ; cependant, tout en ayant la prière et un grand repos auprès de Dieu, ils subissent  à d’autres moments l’influence des pensées mauvaises et sont volés par le péché, tout en restant dans la grâce de Dieu. Ceux qui sont légers et sans instruction s’imaginent, dès que la grâce agit quelque peu en eux, que le péché a disparu. Mais ceux qui ont du discernement et sont avisés n’osent pas prétendre : « nous avons la grâce de Dieu, donc nous ne sommes plus sous l’influence des pensées honteuses et souillées ».

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40,  Bellefontaine

 

 

Repost 0
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 07:48

Saint Benoît de Nursie  (548)

GN: 41, 14 à 44  - 1R: 17, 8 à 16  -Mt: 23, 1 à 12

 

      

     Abba Poemen dit : « Celui qui s’efforce d’obtenir l’amitié des hommes est complètement coupé de l’amitié de Dieu ;il n’est pas bon de plaire à tout le monde. Il est dit en effet : Malheur à vous lorsque tous les hommes diront du bien de vous ! » (VII,17)

     Il dit encore : « Enseigne à ton cœur à observer ce qu’enseigne ta langue. » (VIII,18)

     Il dit encore : « Les hommes parlent à la perfection , mais ils ne font pas la moindre œuvre. » (VIII, 19)

    

     Sainte Synclétique dit : « De même qu’un trésor découvert est bientôt dépensé, de même disparaît une vertu que l’on fait connaître en la publiant. Car comme la cire fond à l’approche du feu, ainsi l’âme se dissipe-t-elle du fait des louanges et perd sa vigueur. » (VIII,24)

    

      Un vieillard dit encore : « Celui qui manifeste et rend publiques ses bonnes actions est semblable à celui qui sème à la surface de la terre : les oiseaux du ciel viennent et mangent la semence ; mais celui qui cache sa façon de vivre, c’est comme s’il semait dans les sillons en terre : il fera une abondante récolte ». (VIII,30)

 

 

 

Les Apophtegmes des Pères

Col.Systématique S.C N° 387

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 07:01

Saint Nicaise,évêque de Die (325)

 

Gn:40 ;    Dn:9, 15 à 19;    Jn:8, 21 à 30

 

Dixième homélie de saint Macaire [le progrès spirituel]

4-5 -  Le visage de l'âme est dévoilé, et elle fixe les yeux sur l'Epoux céleste, face à face, dans une lumière spirituelle et inexprimable. Elle se mélange à lui dans une pleine certitude ; configurée à sa mort, elle attend sans cesse avec un grand désir de mourir pour le Christ et espère avec certitude de recevoir de l'Esprit une parfaite délivrance du péché et des ténèbres des passions. Alors, purifiée par l'Esprit, devenue sainte d'âme et de corps, elle est jugée digne de devenir un vase pur, capable de contenir le parfum céleste et d'accueillir le vrai Roi, le Christ lui-même. Et alors, elle est rendue digne de la vie éternelle, étant devenue dès cette vie une demeure pure pour l'Esprit- Saint.

 Cependant, une âme ne peut parvenir à une telle mesure en une seule fois, ni sans épreuve. C'est à travers beaucoup de travaux, de combats, de temps et de zèle, d'épreuves et de tentations diverses, que se réalise sa croissance spirituelle et son progrès jusqu'à la mesure parfaite de l'impassibilité. Si elle résiste avec décision et courage à chaque tentation que le Malin lui suscite, elle sera jugée digne de grands honneurs, des dons spirituels et des richesses célestes ; elle deviendra alors une héritière du Royaume céleste, dans le Christ Jésus Notre Seigneur, à qui appartiennent l'honneur et la puissance à jamais. Amen.

 

 

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40 Bellefontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 09:00

La Lumière Incrée

Saint Léonce , évêque de Saintes (640)

Gn : 39 ;Ex: 34, 29 à 35; 117, 1 à 9Th4:4, 1 à 8; Mt:

(ne sont pas mentionnées les lectures spécifiques aux offices)

Les homélies spirituelles de saint Macaire

Deuxième homélie  [le vieil homme et l’homme nouveau]

 

 

 5 – Et le Seigneur les revêt des vêtements du royaume de la lumière ineffable, des vêtements de la foi, de l’espérance, de la charité, de la joie, de la paix, de la bienveillance et de la bonté, ainsi que de tous les autres vêtements divins et vivants de la lumière , de la vie, du repos ineffable, afin que l’homme nouveau devienne par grâce que ce Dieu est : amour, joie, paix, bienveillance et bonté. Et de même que le royaume des ténèbres et le péché sont cachés dans l’âme jusqu’au jour de la résurrection, et qu’alors le corps des pécheurs sera lui-même enveloppé  dans les ténèbres  qui sont à présent encore cachées dans l’âme, ainsi le royaume de la lumière et l’image céleste, Jésus- Christ, illuminent mystiquement l’âme et règnent dans l’âme des saints ; caché aux yeux des hommes, le Christ n’est vraiment visible qu’aux yeux de l’âme, jusqu’au jour de la résurrection, où le corps lui-même sera enveloppé et glorifié par la lumière du Seigneur, lumière qui est déjà dans l’homme quant à son âme, afin que le corps lui aussi règne conjointement avec l’âme, laquelle reçoit dès à présent le Royaume du Christ, avec son repos et sa lumière éternelle. Gloire soit à sa compassion et à sa tendresse, car il a pitié de ses serviteurs, il les illumine, les délivre du royaume des ténèbres et leur accorde sa lumière et son royaume. A lui soient la gloire et la puissance dans les siècles. Amen

Cinquième homélie [le véritable chrétien]

23 – C’est pour cela que toutes les âmes qui aiment Dieu, c’est à dire tous les vrais chrétiens, considèrent le xanthique, qu’on appelle aussi avril, comme le premier des mois, car c’est le temps de la résurrection, où, par la puissance du Soleil de justice, la gloire du Saint – Esprit surgit de l’intérieur des âmes, couvre et enveloppe les corps des saints. . Cette gloire, ils la possédaient jusque-là cachée à l’intérieur des âmes, Maintenant, ce qui était caché se manifeste au-dehors dans le corps. Ce mois, dis-je, est le premier de l’année ; il apporte de la joie à toute créature, il habite les arbres dénudés et ouvre le sein de la terre, il apporte de la joie à tous les êtres vivants, il met toute chose en liesse. Ce mois de xanthique est le premier mois des chrétiens, le temps de la résurrection, où les corps seront glorifiés par la lumière ineffable qui habite dès maintenant en eux, c’est à dire par la vertu du Saint- Esprit, qui sera pour eux vêtement, nourriture , boisson, allégresse, joie, paix, ornement et vie éternelle. L’Esprit divin, qu’ils ont été jugés dignes de recevoir dès maintenant, deviendra alors pour eux beauté totale et éclatante et splendeur céleste.

Repost 0
18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 08:46

Saint Narcisse, évêque d'Augsbourg, apôtre des Grisons, martyr



Gn:37
1R:19,8 à 17
Mt:16,24 à 27


Le Jeûne et le Repentir(4)

Par Sa Sainteté le Pape Shenouda III

Par conséquent, réconciliez-vous avec Dieu pendant votre jeûne.

Ne dites pas:  "jusqu'à quand Seigneur, m'oublieras-tu sans cesse ? jusqu'à quand me cacheras-tu ta face ?" (Psaume 13:1]. Mais dites plutôt: "Jusqu'à quand T'oublierai-je Seigneur sans cesse ? Jusqu'à quand cacherai-je ma face de toi ?"

Purifiez vos âmes et sanctifiez-les.

Préparez-vous en invitant Dieu à habiter vos coeurs, et pas simplement en vous abstenant de nourriture.

Si tu vis dans le péché, réconcilie-toi avec Dieu, et si tu es réconcilié avec Lui, approfondis ton amour pour Lui.

Et si tu t'es éloigné du péché pendant un jeûne, poursuis sur cette voie: le repentir n'est pas restreint à la seule période de jeûne.

Mais le jeûne nous entraîne au repentir.

Il purifie notre coeur, et ces vertus nous accompagnent au-delà du jeûne, dans notre mode de vie.

Soyez prêts à lutter contre le démon.

Josué, fils de Sirach disait à son fils que s'il voulait servir Dieu, il devait se préparer aux épreuves.

Votre jeûne et votre repentir excitent la jalousie du démon.

Il vous combat pour vous priver du fruit de votre lutte, et il a recours à toutes les ruses pour vous faire chuter.

Souvenez-vous des paroles de Saint Pierre: "Résistez-lui avec une foi ferme" (1 Pierre 5:9).

Ainsi, le jeûne est une période de combat spirituel, comme ce fut le cas pour notre Seigneur Jésus-Christ (Matthieu 4).

C'est aussi une période de triomphe pour qui lutte avec Christ.

texte complet

Repost 0
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 21:27

Saint Patrick, évêque d'Armagh, apôtre de lIrlande (461)


Gn:35
Ez: 18, 20 à 28
Jn: 1 à 15


 

  Le Jeûne et le Repentir(3)
   Par Sa Sainteté le Pape Shenouda III

Le jeûne doit être accompagné de repentir

Ces jours de jeûne sont sacrés, et il convient de les vivre dans la sainteté. Nos pensées, nos coeurs et nos corps doivent être sanctifiés.

Le jeûne est une période d'entraînement pendant laquelle nous cherchons à nous rapprocher de Dieu, mais où, en même temps, le péché nous en écarte.

Par conséquent, nous devons fuir le péché par le repentir.

Par le jeûne, le corps doit s'abstenir de nourriture, et l'âme doit s'abstenir de toute convoitise terrestre et corporelle.

Aussi, posez-vous la question: suis-je sur cette voie ?

Sans repentir, Dieu n'acceptera pas notre jeûne. Vous n'aurez gagné ni le ciel, ni la terre, et vous souffrirez en vain.

Si vous voulez que Dieu accepte votre jeûne, examinez-vous, et renoncez à vos péchés.

A ce sujet, prenons l'exemple clair du jeûne de Ninive

La Bible raconte que les habitants de Ninive sont revenus "tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont couvertes" (Jonas 3:8).

C'est pour cette raison que Dieu ne les anéantit pas quand Il "vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie" (Jonas 3:10).

Il n'est pas dit "quand Il vit leurs vêtements déchirés ou leur jeûne", mais bien "quand Il vit leur repentir" qui était la principale motivation de leur jeûne.

 

Repost 0
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 07:09

 

Saint Finan,abbé en Irlande (6°s.)

 

Gn: 33,1 à 17
Ez: 18, 1 à 9
Mt: 15, 21 à 28

Le Jeûne et le Repentir (2)

Par Sa Sainteté le Pape Shenouda III



Pour jeûner de manière spirituelle, il faut garder à l'esprit les remarques suivantes:

Le but et la motivation du jeûne doivent être spirituels.

Le jeûne ne doit pas être accompli comme une obligation.

Nous ne devons jeûner ni par habitude ni pour rechercher les louanges des hommes.

Quand nous jeûnons, nous devons placer l'amour de Dieu au-dessus de toute préoccupation matérielle, afin de donner sa chance à notre âme.

Le jeûne doit être une période de pénitence et de pureté de coeur.

En jeûnant, nous devons mener une vie sainte et agréée aux yeux de Dieu, en pratiquant la confession de ses péchés, le repentir, et en recevant les Saints Sacrements.

Le jeûne doit être une période où l'on se nourrit spirituellement.

Il doit être accompagné d'un programme spirituel sérieux.

Pendant le jeûne, nous devons donner la priorité aux choses spirituelles et les privilégier par rapport aux préoccupations corporelles.

Ne nous préoccupons pas simplement du type de nourriture que nous allons prendre, mais employons-nous à sanctifier ces jours de jeûne de sorte que nous puissions en profiter pour fortifier notre esprit.

Le jeûne nous accorde des vertus qui sont interdépendantes.

Le jeûne permet de fortifier l'esprit, et un esprit fort nous aide à jeûner.

Ainsi, le jeûne nous permet de rester éveillés plus longtemps grâce à la légèreté du corps, et le fait de veiller favorise la lecture et la prière.

De même, les lectures spirituelles favorisent la prière et la contemplation qui, à leur tour, fortifient la prière.

Le jeûne est accompagné de métanies qui conduisent à l'humilité et la douceur du coeur. Et l'humilité du corps, obtenue par le jeûne, conduit aussi à l'humilité de l'âme.(…)

En ce temps de jeûne, souvenons-nous que notre Seigneur Jésus-Christ a jeûné alors qu'Il était rempli de l'Esprit Saint. Quant à nous, jeûnons au moins pour être remplis de l'Esprit Saint.

 

 

 

 

 

 


 

 

Repost 0
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 07:26
Saint Franquelle*, abbé à Dijon (540)



Gn:32, 1 à 33
Ex:24, 12 à 18
Mt:12, 38 à 50


Le Jeûne et le Repentir (1)

Par Sa Sainteté le Pape Shenouda III


En ce début de Carême, méditons sur la relation entre le jeûne et le repentir.

Certaines personnes jeûnent mais n'en retirent aucun profit.

Ceux-là n'ont probablement pas jeûné comme il le faudrait.

Et dans ce cas, ce n'est pas le jeûne qu'il faut blâmer, mais plutôt la manière de jeûner.

Le jeûne est une période d'activité spirituelle intense, une période d'amour de Dieu et d'union avec Lui.

Cet amour nous transporte au-delà des frontières du corps et de ses préoccupations.

Il nous fait oublier les détails matériels pour nous faire goûter aux choses célestes.

C'est une période où l'on se sent proche de Dieu et familier avec Lui.

Pendant le jeûne, on éprouve une paix avec soi et avec Dieu, et on résiste à Satan.
Le jeûne est destiné à nous renforcer spirituellement.

C'est une période où l'on fait le plein d'énergie.

Dans la spiritualité acquise pendant le jeûne, nous puisons l'énergie spirituelle qui nous soutiendra tout au long de l'année.

Ainsi, celui qui aura été honnête dans ses activités spirituelles pendant le Carême recevra une force spirituelle qui le fortifiera tout au long des cinquante jours suivants, qui sont des jours sans jeûne ni métanies.

            

*Franquelle  fut abbé de Saint-Bénigne de Dijon. Après sa mort, en 540, il fut enseveli près de Saint-Bénigne et saint Grégoire de Tours nous assure que des miracles furent opérés à son tombeau.

 


Repost 0
14 mars 2006 2 14 /03 /mars /2006 07:31
Saint Lubin, évêque de Chartres (556)
Saint Sérapamon,  d'Egypte



Gn: 31, 22 à 32, 1

Is : 55, 6 à 11
Mt: 21, 10 à 17
Repost 0