Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 13:12
27/03/2006 - 15:02:50 - Problème electrique
Cher blogueur,

Nous venons d’être victimes d’une coupure de courant qui a mis hors service l’ensemble des serveurs qui hébergent over-blog.

Nous sommes absolument désolés des désagréments causés par cet incident.
Soyez assurés que nous avons fait le maximum, et que nous continuons à faire tout ce qu’il est possible pour rétablir la situation dans les meilleurs délais.
Bien que cela soit arrivé hier dimanche, nous avons travaillé immédiatement à la résolution du problème, et notre équipe travaille en continu depuis.

Que s’est il passé ?

Les serveurs d’over-blog sont chez Redbus. Il s’agit d’un des principaux centres d’hébergement Internet en France.
La société Redbus est une société reconnue pour être l’une des plus sérieuses en Europe.
Redbus nous fournit de l’espace climatisé et de l’électricité.
Théoriquement une panne de courant ne peut pas avoir lieu puisque tous les équipements nécessaires pour acheminer l’énergie sont présents en 2 voire 3 exemplaires.
Plus de 20 000 serveurs sont hébergés chez Redbus à Paris.

Pourtant, malgré les précautions que Redbus prend, et malgré les précautions que nous prenons, un problème électrique est survenu ce dimanche, affectant plus de 20 000 serveurs en même temps. Ce sont des centaines de milliers de sites web qui ont été inaccessibles pour cette raison.


Pour plus d'informations a propos de cet incident :

L'article du Monde
Un autre article chez silicon

Sachez qu'à l'heure qu'il est Redbus alimente en électricité ses serveurs par des groupes électrogènes et se risque à d'autres pannes ce soir lors du basculement vers leur alimentation électrique.
Nous considérons que ce risque supplémentaire est innaceptable. C'est pourquoi nous avons pris cette nuit la décision de déménager et installer nos serveurs chez Interxion.

Après une nuit blanche de travail, nous sommes dans une situation à peu près stabilisée. Il faut néanmoins s'attendre à quelques dysfonctionnements.
Nous nous excusons du manque de communication également mais il faut savoir que nos serveurs de mails étaient, eux aussi, coupés en alimentation électrique...

Qu’allons nous faire pour que cela ne se reproduise plus ?

Nous allons déployer une nouvelle infrastructure technique identique à celle que nous avons déjà, et hébergée dans un autre lieu.
Les données seront dupliquées sur les deux systèmes.
De cette façon, même si un des deux sites devient totalement inaccessible, nous pourrons « basculer » sur l’autre site et solutionner très rapidement les situations les plus graves.
Nous espérons pouvoir mettre cette solution en oeuvre le plus rapidement possible.

Un dédommagement ?

De notre côté nous ne pouvons récupérer aucun dédommagement de notre prestataire.
Cependant nous savons à quel point il est désagréable de ne pas pouvoir accéder à son blog, et de n’avoir aucune information pour l’expliquer.
C’est pourquoi nous allons faire un geste pour que vous conserviez la confiance que vous nous avez toujours témoignée.
Nous vous informerons de cela en détail au plus tôt.


A l’heure où vous recevez ce mail, over-blog doit être à nouveau fonctionnel. Nous vous donnerons toutes les informations que vous jugerez utiles sur le forum d’over-blog.


Merci de votre conpréhension.

L’équipe d'Over-Blog.
26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 19:07


Saint Dominique, évêque de Cambrai (545)

 

 

 

 

 


Gn : 47, 13 à 27

 

 
2R : 5,  1 à 14

 


Lc :  4, 23 à 30

 

 

 

 

 

72 . Ne cesse pas de laver et de purifier les âmes et surtout les corps souillés, afin de pouvoir réclamer avec confiance des couronnes à celui qui préside à notre combat, non seulement pour toi-même, mais aussi pour d’autres âmes.

 

 

 

73. j’ai vu un malade guérir par sa foi l’infirmité d’un autre malade, en usant envers Dieu d’une louable impudence envers celui-ci (c.f . Lc 11, 8)et en donnant son âme pour l’âme de son frère, en toute humilité ; et en le guérissant, il s’était guéri lui-même. Et j’en ai vu un qui agissait de même mais par orgueil, et qui entendit cette réprimande : « Médecin, guéris-toi toi-même » (Lc. 4,23).

 

 

 

Saint Jean Climaque

 

Lettre au Pasteur

 


S.O N° 24 Bellefontaine

 

Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 18:54
Saint Lazare, l'ami du Christ


Gn: 47, 1 à 12-     Ba: 2, 11 à 18-     Eph: 5, 1 à 9-     Lc: 11, 14 à 28
(Ne sont pas mentionnées le lectures spécifiques aux offices)



Marie, Mère de Dieu fait homme, selon saint Cyrille d'Alexandrie

    Le mystère de la piété est profond, magnifique, admirable, et les Anges eux-mêmes désirent grandement le comprendre !

     En effet, un disciple du Sauveur dit au sujet des paroles prophétiques concernant le Christ, notre Sauveur à tous : "Mystères qui vous ont été proclamés par ceux qui vous ont apporté l'Evangile sous l'action de l'Esprit Saint envoyé du ciel, alors que les Anges eux-même voudraient y plonger leurs regards."

     Certes, ils ont tous plongé leurs regards dans ce grand mystère de la piété lorsque le Christ est né dans la chair, et qu'ils disaient, rendant grâces pour nous : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté." Comment ne seraient-ils pas remplis de joie, alors qu'ils voient le Sauveur et Rédempteur du monde né de la sainte Vierge, eux qui sont en liesse même pour un seul pécheur qui fait pénitence, comme le dit le Sauveur ?

    C'est pourquoi les multitudes des esprits célestes se réjouissent pour nous. Quelle est donc la cause de leur joie pour les pécheurs ? C'est l'Incarnation du Fils unique, sa naissance dans la chair, son extrême bienveillance pour nous, l'incomparable immensité de sa clémence.

     C'est pourquoi nous disons que la Vierge sainte est la Mère de Dieu

    Il est venu chez nous, né de sainte Marie, Mère de Dieu, fait de chair et de sang. Alors que, par nature, il était vrai Dieu, le Verbe issu de Dieu le Père, consubstantiel et coéternel au Père, resplendissant au zénith de sa gloire, étant dans la condition de son Père et dans l'égalité avec lui, il n'a pas jugé bon de revendiquer son droit d'être traité à l'égal de Dieu, mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant, de la Vierge Marie, la condition de serviteur, devenu semblable aux hommes, et reconnu comme un homme à son comportement.

     Il s'est fait l'un de nous, lui qui était au-dessus de toute la création ; il est devenu mortel, lui qui vivifie toute chose. Il s'est mis avec nous sous l'autorité de la loi, lui qui, comme Dieu, était supérieur à la loi et fondateur de la loi. Oui, il s'est rendu pareil à un nouveau-né qui entre dans la vie, lui qui existait avant tous les âges et tous les siècles, lui qui était l'auteur et le créateur des siècles.

    Comment donc est-il devenu égal à nous ? En prenant corps de la Vierge Marie, un corps informé par une âme spirituelle. C'est ainsi qu'il est sorti de sa mère comme un homme véritable, mais sans péché ; ne perdant certes pas sa divinité, et ne rejetant pas ce qu'il avait toujours été, ce qu'il est et ce qu'il sera : Dieu. C'est pourquoi nous disons que la Vierge sainte est la Mère de Dieu.
 (Homilia de Incarnatione Deo Verbi, nn. 1-3 ; PG. 77, 1090s.)
St Cyrille d'Alexandrie

 

  

 

Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 07:24

 

Saint Gabriel , l'Archange

Gn: 44-     Is: 5 à 7-     Mt: 31, 33 à 46

    

     Abba Hypéréchios dit encore: "Que ta bouche ne profère pas de parole

mauvaise, car la vigne ne porte pas d'épines."

Apophtègme IV, 58

   

     Douzième homélie de Saint Macaire

   

     14 – Au mois de xanthique (celui de Pâques), les racines enfouies dans la terre produisent, chacune ses propres fleurs et ses propres fruits avec leur beauté, et elles fructifient. Les bonnes racines et celles qui portent des épines deviennent manifestes. C’est ainsi qu’en ce Jour-là chacun révèlera par l’éclat de son corps ses actions passées ; le bien comme le mal seront manifestés. C’est en cela en effet que consiste tout le jugement et la rétribution. Il y a en effet une autre nourriture, à côté de la nourriture visible d’ici-bas, et il y a une autre table, céleste, à côté de celle qui se voit. Et en effet, quand Moïse gravit la montagne, il jeûna pendant quarante jours (cf. Ex.24.18) Quand il monta, c’était un homme ; quand il descendit, il était habité par Dieu.. Mais vois ce qui se passe en nous : si, pendant quelques jours, notre corps n’est pas soutenu par des aliments, il dépérit. Or Moïse, après avoir jeûné quarante jours, descendit plus vigoureux que tous. Car il avait été nourri par Dieu, et son corps avait été soutenu par une autre nourriture, céleste. C’est la parole de Dieu qui avait été son aliment, et la gloire resplendissait sur son visage. Cet événement était figuratif. Car cette gloire brille maintenant au-dedans du cœur des chrétiens ; lors de la résurrection, les corps ressuscités seront couverts d’un vêtement nouveau, divin, et nourris d’un aliment céleste.

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire S.O N°40,  Bellefontaine

 

Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 22:06

 

Saint Eusèbe, évêque du Tricastin (600)

Gn: 43-   Jr: 17, 5 à 11-   Lc: 16, 19 à 31

    

     L'un des vieillards disait à propos du pauvre Lazare qu'on ne le voit pas accomplir une seule vertu, mais que nous trouvons seulement en lui qu'il ne murmura jamais contre le Seigneur sous prétexte qu'Il n'avait pas pitié de lui, mais qu'il supportait sa peine avec action de grâces; et que c'est pour cela que Dieu l'avait accueilli.

Apophtègme VII, 47

Dix-septième homélie de Saint Macaire

 

5 .    Mais tu me demandes : « que peut-il y avoir de commun entre la lumière et les ténèbres ? Comment le temple de Dieu peut-il voisiner avec les idoles ? (cf. 2Co6.14.16) Je te réponds par les mêmes paroles : « qu’y a-t-il de commun en effet entre la lumière et les ténèbres, et comment la lumière divine pourrait –elle être obscurcie et souillée ? Comment ce qui est immaculé et pur pourrait-il être pollué ? » Il est écrit en effet : « et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie » (Jn1.5) Il ne faut pas considérer les choses sous un seul aspect ni d’un seul point de vue. En effet, certains reposent tellement dans la grâce qu’ils deviennent plus puissants que le mal qui habite en eux ; cependant, tout en ayant la prière et un grand repos auprès de Dieu, ils subissent  à d’autres moments l’influence des pensées mauvaises et sont volés par le péché, tout en restant dans la grâce de Dieu. Ceux qui sont légers et sans instruction s’imaginent, dès que la grâce agit quelque peu en eux, que le péché a disparu. Mais ceux qui ont du discernement et sont avisés n’osent pas prétendre : « nous avons la grâce de Dieu, donc nous ne sommes plus sous l’influence des pensées honteuses et souillées ».

 

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40,  Bellefontaine

 

 

 

Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 22:36

 

Les Quarante Saints Martyrs de Sébaste(320) ;Saint Paul Serge ,premier évêque de Narbonne

Gn: 42, 6 à 28-   Est: 13, 8 à 17-   Mt: 20, 17 à 28

Quinzième homélie  de Saint Macaire

 

    

38 – Si quelqu’un a dit : « cela me suffit », et : « je suis comblé», c’est un homme dans l’illusion et un menteur.

     Comme le corps du Seigneur, quand il fut allé sur la montagne, fut glorifié et transformé en gloire divine et en lumière infinie (cf. Mc.91sq), ainsi les corps des saints seront glorifiés et resplendiront. C’était alors la gloire intérieure du Christ qui avait recouvert tout son corps et l’avait fait briller; de même, au dernier jour, la vertu du Christ, que les saints possèdent au-dedans d’eux-mêmes, se répandra au dehors sur leurs corps. Ils participent déjà maintenant dans leur intellect à son être et à  sa nature. Il est écrit en effet : « Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés ont même origine » (Heb.2.11) ; et ceci : « la gloire que tu m’as donnée, je la leur ai donnée » (Jn.17.22)  Comme d’un seul feu sont allumées beaucoup de lampes, ainsi le corps des saints, étant membres du Christ, doivent devenir ce qu’est le Christ.

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40,  Bellefontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 11:07

 

Saint Eusèbe, évêque du Tricastin (600)

Gn: 43-   Jr: 17, 5 à 11-   Lc: 16, 19 à 31

    

     L'un des vieillards disait à propos du pauvre Lazare qu'on ne le voit pas accomplir une seule vertu, mais que nous trouvons seulement en lui qu'il ne murmura jamais contre le Seigneur sous prétexte qu'Il n'avait pas pitié de lui, mais qu'il supportait sa peine avec action de grâces; et que c'est pour cela que Dieu l'avait accueilli.

Apophtègme VII, 47

Dix-septième homélie de Saint Macaire

 

5 .    Mais tu me demandes : « que peut-il y avoir de commun entre la lumière et les ténèbres ? Comment le temple de Dieu peut-il voisiner avec les idoles ? (cf. 2Co6.14.16) Je te réponds par les mêmes paroles : « qu’y a-t-il de commun en effet entre la lumière et les ténèbres, et comment la lumière divine pourrait –elle être obscurcie et souillée ? Comment ce qui est immaculé et pur pourrait-il être pollué ? » Il est écrit en effet : « et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie » (Jn1.5) Il ne faut pas considérer les choses sous un seul aspect ni d’un seul point de vue. En effet, certains reposent tellement dans la grâce qu’ils deviennent plus puissants que le mal qui habite en eux ; cependant, tout en ayant la prière et un grand repos auprès de Dieu, ils subissent  à d’autres moments l’influence des pensées mauvaises et sont volés par le péché, tout en restant dans la grâce de Dieu. Ceux qui sont légers et sans instruction s’imaginent, dès que la grâce agit quelque peu en eux, que le péché a disparu. Mais ceux qui ont du discernement et sont avisés n’osent pas prétendre : « nous avons la grâce de Dieu, donc nous ne sommes plus sous l’influence des pensées honteuses et souillées ».

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40,  Bellefontaine

 

 

21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 07:48

Saint Benoît de Nursie  (548)

GN: 41, 14 à 44  - 1R: 17, 8 à 16  -Mt: 23, 1 à 12

 

      

     Abba Poemen dit : « Celui qui s’efforce d’obtenir l’amitié des hommes est complètement coupé de l’amitié de Dieu ;il n’est pas bon de plaire à tout le monde. Il est dit en effet : Malheur à vous lorsque tous les hommes diront du bien de vous ! » (VII,17)

     Il dit encore : « Enseigne à ton cœur à observer ce qu’enseigne ta langue. » (VIII,18)

     Il dit encore : « Les hommes parlent à la perfection , mais ils ne font pas la moindre œuvre. » (VIII, 19)

    

     Sainte Synclétique dit : « De même qu’un trésor découvert est bientôt dépensé, de même disparaît une vertu que l’on fait connaître en la publiant. Car comme la cire fond à l’approche du feu, ainsi l’âme se dissipe-t-elle du fait des louanges et perd sa vigueur. » (VIII,24)

    

      Un vieillard dit encore : « Celui qui manifeste et rend publiques ses bonnes actions est semblable à celui qui sème à la surface de la terre : les oiseaux du ciel viennent et mangent la semence ; mais celui qui cache sa façon de vivre, c’est comme s’il semait dans les sillons en terre : il fera une abondante récolte ». (VIII,30)

 

 

 

Les Apophtegmes des Pères

Col.Systématique S.C N° 387

 

 

 

 

 

 

 

20 mars 2006 1 20 /03 /mars /2006 07:01

Saint Nicaise,évêque de Die (325)

 

Gn:40 ;    Dn:9, 15 à 19;    Jn:8, 21 à 30

 

Dixième homélie de saint Macaire [le progrès spirituel]

4-5 -  Le visage de l'âme est dévoilé, et elle fixe les yeux sur l'Epoux céleste, face à face, dans une lumière spirituelle et inexprimable. Elle se mélange à lui dans une pleine certitude ; configurée à sa mort, elle attend sans cesse avec un grand désir de mourir pour le Christ et espère avec certitude de recevoir de l'Esprit une parfaite délivrance du péché et des ténèbres des passions. Alors, purifiée par l'Esprit, devenue sainte d'âme et de corps, elle est jugée digne de devenir un vase pur, capable de contenir le parfum céleste et d'accueillir le vrai Roi, le Christ lui-même. Et alors, elle est rendue digne de la vie éternelle, étant devenue dès cette vie une demeure pure pour l'Esprit- Saint.

 Cependant, une âme ne peut parvenir à une telle mesure en une seule fois, ni sans épreuve. C'est à travers beaucoup de travaux, de combats, de temps et de zèle, d'épreuves et de tentations diverses, que se réalise sa croissance spirituelle et son progrès jusqu'à la mesure parfaite de l'impassibilité. Si elle résiste avec décision et courage à chaque tentation que le Malin lui suscite, elle sera jugée digne de grands honneurs, des dons spirituels et des richesses célestes ; elle deviendra alors une héritière du Royaume céleste, dans le Christ Jésus Notre Seigneur, à qui appartiennent l'honneur et la puissance à jamais. Amen.

 

 

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire

S.O N°40 Bellefontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 09:00

La Lumière Incrée

Saint Léonce , évêque de Saintes (640)

Gn : 39 ;Ex: 34, 29 à 35; 117, 1 à 9Th4:4, 1 à 8; Mt:

(ne sont pas mentionnées les lectures spécifiques aux offices)

Les homélies spirituelles de saint Macaire

Deuxième homélie  [le vieil homme et l’homme nouveau]

 

 

 5 – Et le Seigneur les revêt des vêtements du royaume de la lumière ineffable, des vêtements de la foi, de l’espérance, de la charité, de la joie, de la paix, de la bienveillance et de la bonté, ainsi que de tous les autres vêtements divins et vivants de la lumière , de la vie, du repos ineffable, afin que l’homme nouveau devienne par grâce que ce Dieu est : amour, joie, paix, bienveillance et bonté. Et de même que le royaume des ténèbres et le péché sont cachés dans l’âme jusqu’au jour de la résurrection, et qu’alors le corps des pécheurs sera lui-même enveloppé  dans les ténèbres  qui sont à présent encore cachées dans l’âme, ainsi le royaume de la lumière et l’image céleste, Jésus- Christ, illuminent mystiquement l’âme et règnent dans l’âme des saints ; caché aux yeux des hommes, le Christ n’est vraiment visible qu’aux yeux de l’âme, jusqu’au jour de la résurrection, où le corps lui-même sera enveloppé et glorifié par la lumière du Seigneur, lumière qui est déjà dans l’homme quant à son âme, afin que le corps lui aussi règne conjointement avec l’âme, laquelle reçoit dès à présent le Royaume du Christ, avec son repos et sa lumière éternelle. Gloire soit à sa compassion et à sa tendresse, car il a pitié de ses serviteurs, il les illumine, les délivre du royaume des ténèbres et leur accorde sa lumière et son royaume. A lui soient la gloire et la puissance dans les siècles. Amen

Cinquième homélie [le véritable chrétien]

23 – C’est pour cela que toutes les âmes qui aiment Dieu, c’est à dire tous les vrais chrétiens, considèrent le xanthique, qu’on appelle aussi avril, comme le premier des mois, car c’est le temps de la résurrection, où, par la puissance du Soleil de justice, la gloire du Saint – Esprit surgit de l’intérieur des âmes, couvre et enveloppe les corps des saints. . Cette gloire, ils la possédaient jusque-là cachée à l’intérieur des âmes, Maintenant, ce qui était caché se manifeste au-dehors dans le corps. Ce mois, dis-je, est le premier de l’année ; il apporte de la joie à toute créature, il habite les arbres dénudés et ouvre le sein de la terre, il apporte de la joie à tous les êtres vivants, il met toute chose en liesse. Ce mois de xanthique est le premier mois des chrétiens, le temps de la résurrection, où les corps seront glorifiés par la lumière ineffable qui habite dès maintenant en eux, c’est à dire par la vertu du Saint- Esprit, qui sera pour eux vêtement, nourriture , boisson, allégresse, joie, paix, ornement et vie éternelle. L’Esprit divin, qu’ils ont été jugés dignes de recevoir dès maintenant, deviendra alors pour eux beauté totale et éclatante et splendeur céleste.