Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 16:09


           Notre ami et maître bien aimé en iconographie Isaac Fanous est né au ciel le dimanche 14 janvier 2007

Né au Caire le 19 décembre 1919, Il étudie à la faculté des Arts Appliqués du Caire dont il obtient le diplôme en 1941. Il poursuit ses études au département des arts de l'Institut de l'Education jusqu’à une licence en éducation artistique en 1946.

En janvier 1954, l’Institut des Etudes Coptes est fondé au Caire. Isaac FANOUS en fut l’un des premiers étudiants, il obtiendra son doctorat en 1958. Outre la sculpture, il s’intéresse aux fresques, à la peinture et plus spécialement à l’art sacré.

En 1965, il part avec le patronage du pape Cyrille VI qui lui obtient l’accord du président Nasser pour aller étudier au Louvre les techniques de restauration des antiquités. Il étudie à Paris, l’iconographie à l’Institut Saint-Serge sous la direction du grand iconographe russe Léonid Ouspensky. Plus tard Isaac FANOUS lui enverra des copies de ses icônes et celui-ci appréciera leur facture égyptienne et se montrera enthousiaste.

Ce sera au prix de longs efforts que le maître et ses disciples parviendront à mettre au jour les racines mêmes de l’art Copte dans son lien avec l’art de l’Egypte ancienne.

La première église dont l’iconographie est réalisée par Isaac FANOUS est l’église Saint-Georges à Alexandrie en 1968, alors commence l’œuvre proprement dite d’Isaac FANOUS, qui comporte deux aspects : d’une part la réalisation d’innombrables icônes pour des églises coptes d’Egypte, des Etats-Unis, et d’autre part l’enseignement à des élèves ou disciples d’origine égyptienne ou étrangère. Son oeuvre a ainsi débordé de son propre cadre : « le style FANOUS » s’est répandu, mais a également suscité une prise de conscience internationale, la naissance d’autres recherches, l’apparition d’autres styles iconographiques néo-coptes ainsi qu’un renouveau dans les divers domaines artistiques.

Aux Etats-Unis, les commandes pour les icônes de l’école fanousienne ne cessent d’affluer : en 1987, la notoriété d’Isaac FANOUS est déjà telle qu’il reçoit à son atelier du Caire, la visite du président Carter et son épouse.

Nous rappellerons la remarquable exposition d’icônes  « Le Caire-Dijon » en octobre 2004. Elle avait été l’occasion de sceller des liens d’amitié profonde avec cette personnalité incomparable et si attachante de l’Eglise Copte Orthodoxe .

« toute forme véhicule un contenu et l’un et l’autre sont solidaires ; en effet, une forme sans contenu n’a pas le sens et une entité ne peut être connue par les hommes qui si elle s’inscrit dans une forme. C’est là le secret de l’Incarnation : DIEU, l’Inconnaissable, a voulu habiter une forme qui, elle, est reconnue par les hommes, pour nous donner accès à sa Divinité. »  Isaac FANOUS


Que le Seigneur accorde à son serviteur défunt Isaac la mémoire éternelle!

Partager cet article

Repost 0

commentaires