Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 20:45
Saint Nizier, évêque de Lyon (573)
Apparition de la Mère de Dieu à l’église de Zeitoun au Caire (1968)
Ex : 2, 11 à 25
Jr  : 31, 1 à 7
Jn : 6, 1 à 15
(Ne sont pas mentionnées les lectures spécifiques aux offices)
    
     Qu’est-ce qu’un miracle ? Quelle différence y a-t-il entre le miracle et la sorcellerie ou la magie ? On peut la tracer très brièvement de la manière suivante. La magie, dans la mesure où nous croyons qu’elle existe , est une violence exercée volontairement par l’homme sur la nature ou sur un être humain. C’est un asservissement. Le miracle est une action divine, exercé par le truchement d’un croyant à l’âme pure, entièrement dévoué à Dieu, et c’est un acte de libération. C’est la libération des liens du péché, du poids de l’horreur que nous les hommes avons répandue sur terre . L’essence même du miracle consiste précisément en ce qu’un être humain et la nature qui l’entoure recouvrent la liberté d’être eux-mêmes, de se soustraire à l’emprise d’un homme mauvais ou du mal dans le monde. Nous savons tous à quel point notre terre est assujettie par l’homme et à quel point cet assujettissement ruine la terre . Le thème de l’écologie se pose partout aujourd’hui dans le monde mais, en dehors de lui, on trouve toutes les formes de violence que les hommes exercent les uns sur les autres ou sur les animaux ; la guerre révèle le comble de cette méchanceté, de cette brutalité. Quant au miracle, il consiste en ce que Dieu, par l’intermédiaire de la foi d’un homme vivant, rétablit l’harmonie qui existait avant sa destruction par la méchanceté, la folie, le péché.
Métropolite Antoine de Souroge
Antoine Bloom : Rencontre avec le Dieu vivant ;cerf 2004 p.64-65
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article

commentaires