Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 07:24

 

Saint Gabriel , l'Archange

Gn: 44-     Is: 5 à 7-     Mt: 31, 33 à 46

    

     Abba Hypéréchios dit encore: "Que ta bouche ne profère pas de parole

mauvaise, car la vigne ne porte pas d'épines."

Apophtègme IV, 58

   

     Douzième homélie de Saint Macaire

   

     14 – Au mois de xanthique (celui de Pâques), les racines enfouies dans la terre produisent, chacune ses propres fleurs et ses propres fruits avec leur beauté, et elles fructifient. Les bonnes racines et celles qui portent des épines deviennent manifestes. C’est ainsi qu’en ce Jour-là chacun révèlera par l’éclat de son corps ses actions passées ; le bien comme le mal seront manifestés. C’est en cela en effet que consiste tout le jugement et la rétribution. Il y a en effet une autre nourriture, à côté de la nourriture visible d’ici-bas, et il y a une autre table, céleste, à côté de celle qui se voit. Et en effet, quand Moïse gravit la montagne, il jeûna pendant quarante jours (cf. Ex.24.18) Quand il monta, c’était un homme ; quand il descendit, il était habité par Dieu.. Mais vois ce qui se passe en nous : si, pendant quelques jours, notre corps n’est pas soutenu par des aliments, il dépérit. Or Moïse, après avoir jeûné quarante jours, descendit plus vigoureux que tous. Car il avait été nourri par Dieu, et son corps avait été soutenu par une autre nourriture, céleste. C’est la parole de Dieu qui avait été son aliment, et la gloire resplendissait sur son visage. Cet événement était figuratif. Car cette gloire brille maintenant au-dedans du cœur des chrétiens ; lors de la résurrection, les corps ressuscités seront couverts d’un vêtement nouveau, divin, et nourris d’un aliment céleste.

 

les Homélies spirituelles de Saint Macaire S.O N°40,  Bellefontaine

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Père Roland - dans Carême
commenter cet article

commentaires